Histoire de la CCBM

C’est avec la volonté de créer une zone industrielle qu’à l’aube du 21e siècle, six communes (Eu, Ponts et Marais, Le Tréport, Mers-Les-Bains, Oust-Marest et St Quentin Lamotte)se sont regroupées, initiant le concept d’intercommunalité autour de la basse vallée de la Bresle. Dés sa naissance, la communauté de communes qui s’appelait alors Gros-Jacques (du nom du lieu-dit qui allait accueillir la zone industrielle) offre une caractéristique qui reste encore sa spécificité : elle est interdépartementale (Somme et Seine-Maritime) et interrégionale (Picardie et Haute-Normandie).

Ce qui aurait pu constituer un handicap est immédiatement considéré comme un atout par les élus qui siègent à la communauté de communes dont le premier président est M. Camille Marcan-Dumesnil qui est  maire de St Quentin Lamotte. La structure intercommunale travaille alors sur quatre compétences : le développement économique, l’aménagement de l’espace, l’environnement et les équipements publics.

 
Le président Alain Brière

En janvier 2003 la structure prend une autre dimension avec l’arrivée des communes d’Allenay, Ault, Beauchamps, Bouvaincourt-sur-Bresle, Dargnies, Friaucourt et Woignarue pour la Somme et d’Etalondes, Flocques, Incheville, Longroy  et Millebosc pour la Seine-Maritime.
De nouvelles compétences sont intégrées : le tourisme et la gestion des déchets.
Les efforts, le volontarisme et le soin portés à la création du parc d’activités  de Gros-Jacques apportent une belle satisfaction : il est l’un des deux seuls parcs français à obtenir la double certification ISO 14001 et EMAS.
En janvier 2005, deux nouvelles communes, Buigny-Les-Gamaches et Embreville rejoignent la communauté de communes qui intègre la compétence petite enfance-enfance jeunesse. La création d’un RAM (Relais Assistantes Maternelles) puis la mise en place d’un ALSH (Accueil de Loisirs Sans Hébergements) pour les communes qui n’en sont pas dotées sont les actions majeures de cette compétence.

2009 sera une année marquante pour la communauté de communes désormais présidée par M. Alain Brière, maire de Beauchamps. Gamaches est la 21e commune à rejoindre la communauté de communes qui s’appellera désormais communauté de communes de Bresle-Maritime.  Un nouveau logo vient concrétiser cette nouvelle dénomination. Les études pour la création d’un centre aquatique communautaire, pour la prise en compte de nouvelles compétences, la création d’un bâtiment pour le RAM et la poursuite des actions menées pour le développement du parc environnemental d’activités de Gros-Jacques constituent l’actualité de la CCBM à l’aube de cette nouvelle décennie avec une ambition, œuvrer sans cesse pour les habitants de ce superbe territoire.

Le 1er janvier 2017, une nouvelle page se tourne dans l'histoire de la Communauté de Communes. En effet dans le cadre de l'application de la loi NOTRe, sept nouvelles communes issues de l'ancienne Communauté de Communes Yères et Plateaux décident de rejoindre la CCBM. Il s'agit de Baromesnil, de Criel-sur-Mer, de Melleville, de Mesnil Réaume, de Monchy-sur-Eu, de St Pierre en Val et de St Rémy Boscrocourt. A cette occasion, la Communauté de Communes change de nom. Elle devient Communauté de Communes des Villes Soeurs.

 

Contact

Vous souhaitez nous contacter pour une question ou pour tout renseignement, remplissez le formulaire ci-dessous.
Une remarque à partager ? Une information à transmettre ?
Vous pouvez également utiliser ce formulaire.
* Champs obligatoires

12, Avenue Jacques Anquetil
76260 Eu

Tél. : 02 27 28 20 87
Fax : 02 35 50 92 29

Mail :ccbm@cc-breslemaritime.fr